Saturday, March 1, 2008

Les enfants et la chiropratique spécifique

Avez-vous déjà parlé à un parent qui amenait ses enfants se faire ajuster par un chiropraticien ? Vous avez peut-être vous-mêmes jugé que ces enfants étaient bien trop jeunes pour consulter en chiropratique. Ou encore, vous avez cru que la chiropratique était une méthode trop dangereuse pour un enfant.

En fait, non seulement existe-il de plus en plus de techniques douces en chiropratique, mais certains chiropraticiens possèdent des formations plus avancées pour prendre soin des enfants et des femmes enceintes. Non seulement un chiropraticien « généraliste » peut-il prendre soin d'eux, mais il peut aussi vous référer à un autre chiropraticien qui a une formation spéciale s'il a des difficultés à prendre soin de votre enfant. Ces formations sont données très souvent par la ICPA (International Chiropractic Pediatric Association).

Un chiropraticien est un professionnel qui possède un doctorat de premier cycle décerné par une université. Au Québec, c'est l'Université du Québec à Trois-Rivières qui encadre la formation en chiropratique de près de 5,000 heures, un programme qui se complète en 5 ans. En fait, le doctorat en chiropratique ressemble au doctorat en médecine avec quelques différences marquées, étant donné la différence de leurs traitements.

La chiropratique vise à corriger les désalignements de la colonne vertébrale causant un mauvais fonctionnement du système nerveux. Les ajustements chiropratiques, visant à réaligner la colonne vertébrale, sont pour la plupart sans douleur. Plus de 200 techniques différentes existent en chiropratique. Une grande partie des chiropraticiens utilisent plus d'une technique dans leur pratique.

L'endroit le plus problématique au niveau de la colonne vertébrale d'un enfant se situerait au niveau de la base du crâne, par un désalignement des deux premières vertèbres du cou (C1, C2). Ceci se produit car il n'y a aucun disque intervertébral ni entre le crâne et C1, ni entre C1 et C2, ce qui amène ces vertèbres à se désaligner plus facilement.

Un article écrit par Dr. G. Gutmann, m.d paru dans Manuelle Medezin, un journal scientifique allemand, présente les résultats d'examens et d'ajustements faits sur plus de 1000 enfants souffrant d'un désalignement de la première cervicale1,2. Il constate que 80% des enfants parmi ses patients ont un déséquilibre du système nerveux et qu'une grande partie d'eux souffrent d'un désalignement de C1. Ce désalignement peut créer différents symptômes tels : régurgitation sévère, otites à répétitions, allergies multiples, asthme, agitation et bien d'autres.

Dr Gutmann conclut ceci : « Après chaque naissance difficile, on devrait obligatoirement procéder à des observations du développement moteur et à un contrôle manuel du complexe articulaires occipito-atlanto-axial ». Donc, suite à une naissance assistée par forceps, ventouses ou encore par césarienne, les enfants devraient être vérifiés de routine par un chiropraticien. D’autres médecins suggèrent que ce désalignement de la première cervicale, qu’ils nomment KISS (kinetic imbalance due to suboccipital strain) n’est corrigible spécifiquement qu’en analysant celui-ci par radiographie3, ce qu’un grand pourcentage des chiropraticiens font.

Au niveau des résultats, de nombreuses études parues dans les journaux scientifiques démontrent l’efficacité de la chiropratique sur les enfants. Autant au niveau de l’hyperactivité4, des coliques5 que des otites6, les résultats sont excellents, dépassant les 90% d’efficacité5.

La chiropratique est une technique sûre et efficace pour aider à corriger les problèmes de santé d’un enfant. Il ne vous reste qu’à trouver un chiropraticien en qui vous avez confiance et le tour est joué !

1 : Gutmann G., Blocked Atlantal Nerve Syndrome in Infants and Small Children, Manuelle Medezin, Springer-Verlag, 1987, 25:5-10.
2 : ICA International Review of Chiropractic, 1990; 46(4):37-43.
3 : Bierdermann H, Kinematic Imbalance due to Suboccipital Strain in Newborns, J Man Med, 1992; 6(5):151-156.
4 : Giesen JM, Center DB, Leach RA, An Evaluation of Chiropractic Manipulation as a Treatment of Hyperactivity in Children, J Manipulative Physiol Ther, 1989; 12(5):353-363.
5 : Klougart N, Nilsson N, Jacobsen J, Infantile Colic Treated by Chiropractors: A Prospective Study of 316 Cases, J Manipulative Physio Ther, 1989;12(4):281-288.
6 : Fallon JM, The Role of the Chiropractic Adjustment in the Care and Treatment of 332 Children with Otitis Media, J Clin Chiropr Ped, 1997; 2(2):167-182.